Greenastic / Conseils / Liste de matériel indispensable pour démarrer ses semis

Liste de matériel indispensable pour démarrer ses semis

Le plus souvent, lorsque le printemps arrive, on veut s’équiper rapidement pour démarrer ses semis. Mais, quel matériel est indispensable pour démarrer ses semis ? Comment arriver à ne pas faire de dépenses inutiles tout en ayant le maximum de satisfaction? Retrouvez nos conseils et astuces pour s’équiper avec le matériel indispensable pour réussir ses semis.

I. Le choix et la sélection des graines

Qui n’a pas envie de faire pousser des tomates sur son balcon? Mais, est-ce que votre balcon offre de bonnes conditions pour que le pied de tomate donne de beaux et bons fruits?

Il faut donc sélectionner ses graines en fonction de ses envies mais surtout en fonction de la faisabilité de culture car il n’y a rien de plus déprimant que de lancer des cultures qui ne poussent pas. Après on se dit : « ah je n’ai vraiment pas la main verte! » alors, qu’en réalité, même un jardinier professionnel n’arriverait jamais à faire pousser le même légume au même endroit que vous car les conditions de culture ne sont pas réunies pour une bonne croissance.

Vous avez un stock de graines :
Il faut tout d’abord vérifier la date de validité et tester leur germination. Découvrez comment tester vos graines

Vous n’avez pas de stock et aimeriez sélectionner vos graines :
Grâce au système de filtres présent sur l’Eshop de Greenastic, seul les graines adaptées à votre profil vous seront présentées. Il vous suffit simplement d’indiquer le temps dont vous disposez pour cultiver vos légumes/plantes, l’exposition de votre lieu de culture et quand vous voulez récolter vos légumes!

Vous ne savez pas quoi choisir :
Faites confiance à Greenastic en vous abonnant à la greenabox.
Avec ce coffret, vous recevrez uniquement des graines à faire pousser pendant la saison en cours mais aussi des conseils pour ne pas rater vos cultures!

Toutes les graines présentes sur Greenastic et à l’intérieur de ses produits sont des graines issues de l’agriculture biologique et reproductibles. Autrement dit, une fois que votre légume aura poussé, il vous suffira de récupérer les graines pour les faire pousser l’année suivante!
De plus, la germination de toutes les graines sont testées par Greenastic

II. Choisir un terreau pour semis

Pour faire pousser des graines, il faut un substrat : de la terre. Tout le monde n’a pas de terre à portée de main, c’est pourquoi il existe le terreau qui est de la terre enrichie avec du compost.
Pour faciliter l’enracinement de vos jeunes plantules, il faut favoriser un terreau léger spécial semis.

Vous avez 2 options :

Les pastilles de coco qui sont un bon support pour faire des semis.

Le terreau spécial semis qui est très fin pour enrober la graine et permettre à la jeune racine de s’installer et très léger et drainant pour éviter les excès d’humidité. L’excès d’humidité conduit généralement au pourrissement des radicelles et à la fameuse « fonte des semis »

Pour connaitre le volume de terreau à acheter, n’hésitez pas à vous référer à l’article vous permettant de calculer facilement votre volume de terre.
Vous pouvez aussi réaliser votre propre terreau à semis. Pour cela il faudra : 50% de terre de jardin, 25% de sable ou de vermiculite, 25% de compost bien enrichi. Il vous faudra tamiser le mélange pour obtenir un substrat fin et homogène. Evitez d’ajouter de l’engrais en trop grande quantité car cela risque de brûler les radicelles.

III. Les pots de culture

Pour réaliser de beaux semis vous devrez avoir 2 pots différents : les pots pour semis ainsi que les pots de culture.
les pots pour semis :
Ces pots, petits, permettent d’avoir un volume idéal pour faire germer des graines puis permettre la pousse d’un seul plant (après sélection).
Vous avez la possibilité d’avoir des pots individuels ou bien des pots en plaque

les pots de culture :
Nous recommandons les pots en géotextiles car ils permettent une meilleure aération des racines et garantissent une croissance optimale de la plante/légume.
De plus ces sacs en géotextiles sont issus de plastique recyclé!
Sur Greenastic, nous vous proposons que des marques ayant une grande qualité : Bacsac, Root Pouch….

Pour ne pas se tromper dans le choix de vos pots, vous pouvez lire les articles suivants :
Pour savoir quel type de pot choisir
Pour connaitre le volume du pot le mieux adapté à vos cultures

IV. Les étiquettes de marquage

On les oublie trop souvent et, pourtant, elles sont essentielles : les étiquettes de marquage.
Nous déconseillons bien sûr les étiquettes en plastique (pas du tout écologique) et recommandons plutôt des étiquettes en bois. Facile pour écrire dessus, les étiquettes ont l’avantage de garder bien visible l’écriture (contrairement au étiquette en argile ou métal où la craie ou l’encre peuvent partir avec les arrosages).

Ces étiquettes sont essentielles pour s’y retrouver dans vos semis.
En effet, après une dizaine d’arrosage, vous aurez surement déplacé les pots et, surtout, vos semis auront poussé. Problème : différencier un semis d’une tomate coeur de boeuf ou d’une tomate rose de berne au stade 2 feuilles se révèle impossible. Pire, un semis de radis et un semis de tomate au stade 2 feuilles sont très similaires.

Ces étiquettes vous permettront de ne jamais vous perdre dans vos semis!

V. L’irrigation des semis

L’irrigation des semis est très délicate. En effet, au début, vos semis seront une simple tige avec 2 feuilles en haut.
Cette tige est très fragile et, si vous venez avec un arrosoir standard, vous pouvez dire adieu à vos cultures!
Il est donc préférable d’avoir un petit pulvérisateur ou un système de pomme d’arrosage très fin pour que l’eau qui arrive sur les tiges ne soit pas trop forte.

Une fois vos plantons en place, il faudra toujours arroser mais, cette fois-ci, bien au pied de la tige (pour éviter de noircir les feuilles).
Une façon de ne pas casser ses plantons lors de l’arrosage est d’utiliser un système d’irrigation goutte à goutte ou un système de réservoir comme les ollas. Ces systèmes vous permettront en plus d’économiser de l’eau lors des arrosages car la terre sera irriguée en profondeur

VI. Le paillage, un acteur central

Le paillage est une épaisseur de matières organiques qui permet de couvrir la terre. Cette matière organique peut être du bois, de l’herbe, de la paille, du chanvre…
Le paillage a pour utilité de :
– réduire l’évaporation de l’eau
– réchauffer la terre en hiver
– empêcher la poussée des mauvaises herbes

Ce paillage peut être aussi mis sur des pots à semis pour garder la terre un peu plus humide.
Sur des pots ou en pleine terre, il faudra en moyenne compter 4 à 8cm d’épaisseur de paillage pour qu’il soit efficace.

Pour découvrir plus de détails sur le paillage, vous pouvez retrouver tous les conseils en lisant la fiche décrivant le rôle et l’utilisation du paillage.