Greenastic / Conseils / Définir le budget de son jardin

Définir le budget de son jardin

Très souvent on se dit que faire les travaux tout seul pourrait être une solution pour épargner de l’argent. Correct? Cela dépend du type de travaux que l’on entreprend.
Alors comment calculer le coût des travaux, avez-vous pris toutes les dépenses annexes pour refaire, aménager ou simplement créer de nouveaux espaces dans son jardin?

Evaluer les coûts directs et les coûts indirects

L’aménagement d’un jardin est toujours un réel plaisir à faire mais peut vite devenir un enfer quand on a mal programmé ses travaux et les budgets peuvent exploser.
Pour éviter les surprises et les déconvenues, voici les points à prendre en compte quand on veut aménager un jardin.

Connaitre sa terre:
La terre est un élément qui coûte très vite cher lors de l’aménagement de son jardin et sa qualité va déterminer la bonne croissance de vos plantes, arbres, légumes. Très souvent cet aspect fait très vite exploser les budgets car la terre organique peut ne représenter que quelques centimètres et, après 10cm, il n’existe que de la terre de remblais totalement inutilisable (on dit ça, on dit rien et on reste politiquement correct 😉 ).
L’autre paramètre à prendre en compte est l’existence (ou non) de canalisation en sous-sol. En effet, si une canalisation de gaz traverse votre jardin, de nombreux travaux vous seront interdits.
Notre conseil : n’hésitez pas à demander les plans de cadastres de votre maison et à faire un trou de 30cm de profondeur pour voir la structure de votre sol et, surtout, n’oubliez pas de tester votre terre.

Les installations qui vous permettront de faire des économies :
Parfois lorsqu’on se lance dans les travaux, on voit la facture monter et on essaie de réduire les coûts pour des dépenses que l’on considère comme « non prioritaires ». Cependant cela peut s’avérer un mauvais calcul. En effet, si on prend l’exemple d’un tuyau goutte à goutte pour arroser automatiquement le jardin, le coût d’installation peut être élevé (surtout si on enterre le système) mais, à long terme, l’économie est importante (moins d’eau utilisée lors de l’entretien des plantes, la possibilité de partir en vacances l’esprit tranquille sans se demander si les plantes vont mourrir, un gain de temps).
Notre conseil : pour chaque grosse dépense, essayez de voir quel apport cela peut vous amener : gain de temps, plus de liberté, moins de consommation d’eau…
Enfin, n’oubliez pas que certaines installations vont détruire tout votre terrain et qu’il vaut mieux se lancer dans ces travaux alors que le jardin n’est pas encore trop aménagé.

Soi-même ou confier à un professionnel :
la réponse est souvent « les professionnels, cela coûte trop cher ». Cependant, demander à un professionnel, cela vous fera économiser du temps, la location des machines, l’assurance d’un travail bien fait et, enfin, des conseils essentiels qui vous permettront d’aller plus loin dans vos réflexions . De plus, engager un professionnel vous permet souvent de faire des déductions d’impôt.
Notre conseil : à moins que vous soyez un manuel très expérimenté, ne vous lancez pas dans des travaux lourds sans l’aide de professionnels. En effet, le coût de location des machines, le temps et surtout les éventuelles erreurs que vous pourriez commettre risquent de vous coûter plus cher à la longue.

Comment faire des économies

De nombreuses astuces existent pour faire des économies et faire baisser le prix des travaux d’aménagement du jardin.

Profitez des promotions et comparez les prix
Le jardinage est une activité saisonnière qui permet de profiter de promotions et de destockages importants au sein des jardineries.
Comparer aussi les prix, très souvent un produit peut avoir des prix très différents. Mais attention, la qualité des produits a une très grande influence sur les prix. En effet, une plante qui sera traitée et aura poussée dans des serres aura du mal à s’adapter à une pleine terre et va souffrir avant de s’adapter à ses nouvelles conditions. Ces plantes sont souvent moins chères car il y a plus de plantes qui ne repartiront une fois plantées ou, qui ne s’adapteront pas.
C’est pourquoi sur Greenastic, nous travaillons avec des pépinières qui travaillent en très grande majorité en élevage hors serre et plantes non traitées. Ainsi vos plantes seront robustes et arriveront à repartir très rapidement.

Location de matériel
Plutôt que d’acheter de grosses machines essayez de faire des locations mutualisées. Vous avez surement un voisin qui a aussi besoin d’un broyeur à bois. En plus cela vous permettra de créer du BRF et ainsi de l’utiliser pour le paillage ou pour enrichir votre sol.

Le choix des matériaux
Vous voulez faire un parterre surélevé et vous voulez le faire en brique? Essayez le bois et votre facture diminuera drastiquement.
Pour les allées et pour les limites du jardin, réfléchissez au résultat envisagé. Les matières naturelles conviennent mieux pour les jardins traditionnels mais choquent dans les jardins plus contemporains.
Notre conseil : Pensez au long terme. En effet une clôture nécessitera d’être repeinte chaque année alors qu’une haie nécessitera plusieurs tailles par saison. Investissez dans des matériaux solides si la fonction des haies est de couper le vent et que le vent est violent sinon vous devrez changer vos clôtures régulièrement.

Faire appel à un paysagiste

Lorsqu’on se lance dans un projet, il existe des astuces qui pourraient nous rendre service mais que l’on a tendance à oublier (tissu de voilage, arrosage automatique, paillage, compagnonnage de plantes…). De plus, connaitre toutes les plantes qui pourraient pousser pour une surface donnée est compliqué.
L’architecte paysagiste saura vous guider, vous conseiller et surtout vous sélectionner les meilleurs végétaux adaptés à votre terrain tout en créant le style qui vous correspond.

Notre conseil : Avec Greenastic, vous pouvez déjà faire réaliser des massifs pour des prix extrêmement abordables en utilisant notre service paysager ou, une solution encore moins chère, utiliser la Greenapp!