Greenastic / Conseils / Déterminer l’ensoleillement de son jardin

Déterminer l’ensoleillement de son jardin

Le choix des plantes de jardin est vaste mais celui des emplacements possibles est toujours plus limité. Vous devez donc dénicher les espèces qui pourront pousser dans les zones que vous aurez identifié. Les zones que vous allez isolé seront peut-être très difficile d’accès ou avec un sol très spécial, totalement sec ou au contraire totalement détrempé. Rassurez-vous, la Nature a toujours su coloniser les endroits les plus fous dans des conditions extrêmes et, il faut savoir que les plantes qui sont aujourd’hui couramment vendues proviennent de régions très différentes de là où vous habitez (le Mimosa, par exemple, vient d’Australie!). Ainsi, vous trouverez toujours des espèces qui sont adaptées à la zone que vous avez sélectionné. Mais, chaque zone aura des conditions spécifiques, du plein soleil à l’ombre humide, nous passons tout en revue.

Pourquoi le soleil est-il important ?

On parle souvent du fait que le soleil est nécessaire pour la croissance des plantes. En réalité, c’est la lumière qui est importante. Une plante à l’ombre, recevra de façon limitée de la lumière mais en captera tout de même.
La lumière est une composante essentielle de la croissance des plantes car elle intervient dans le cycle de la photosynthèse. La partie verte des plantes va absorber de la lumière pour convertir le gaz carbonique et l’eau en amidons et glucides. Ces éléments produiront ainsi la cellulose, composante essentielle des tissus végétaux.

Les racines et les feuilles peuvent bouger pour capter de la lumière mais, si elles en manquent, elles palissent et s’allongent.

Pourquoi si toutes les plantes nécessitent de la lumière, certaines vont supporter le plein soleil alors que d’autres, pas du tout?
Eh bien, en règle générale, il s’agit de leurs formes anatomiques qui vont les distinguer . En effet les plantes qui sont habituées à l’ombre vont avoir des surfaces de feuilles très grandes ou composées de folioles (petites parties d’une grande feuille) pour absorber le maximum de lumière. Les plantes habituées au plein soleil, elles, sont composées de feuilles étroites, de pigments foncés ou d’un feutrage gris argenté.

Orientation, saison, végétation et température

Il n’est pas rare d’entendre : « mon jardin est au sud, il est baigné de soleil » ou « mon jardin est au nord, rien ne pousse ».
Et pourtant, l’orientation d’un terrain ne fait pas tout.
En effet vous pouvez avoir un terrain orienté au sud mais avec un immeuble au bout qui va faire de l’ombre toute la matinée ou tout l’après-midi. Vous pouvez avoir de grands arbres qui vont créer de l’ombre portée ainsi que de l’ombre permanente à leurs pieds où les plantes « pour les jardins ensoleillés » ne pourront pas bien pousser. Mais surtout, en fonction des saisons, votre ensoleillement peut varier. Le soleil étant moins haut en hiver, votre haie de bout de jardin pourra projeter une ombre portée bien plus grande qui couvrira des zones que vous imaginiez au soleil quand vous avez fait votre jardin en été.

Ainsi au sein d’un climat local et au sein de votre propre jardin, les environs et les plantations existantes joueront un rôle essentiels et conféreront des microclimats très locaux. En effet un endroit au Nord mais très abrité du vent pourra accueillir des plantes qui auront besoin d’un sol très sec et les murs et clôtures vont créer de l’ombre et retenir l’air froid ce qui pourra causer des risques plus élevés de gel. Ainsi, à l’ensoleillement, l’exposition de votre terrain sera un paramètre tout aussi important (lire notre fiche conseil sur ce sujet Déterminer l’exposition de mon jardin)

Notre conseil : Observez bien votre terrain et les ombres au cours de la journée mais aussi en prenant en compte les changements d’ensoleillement au cours des saisons. N’oubliez pas de prendre en compte les arbres, clôtures ou haies qui produiront une « ombre portée » naturelle et cela pendant presque toute la journée. La Greenapp peut vous aider dans ce processus de réflexion.

Fonction de la plante et stade de développement

Les plantes ont parfois des noms de fonction : « plantes grimpantes », « plantes couvre-sol », « plantes rocailleuses »…
Cependant, ce n’est pas parce que vous avez un mur que toutes les plantes grimpantes pourront pousser dessus. Un mur peut être en plein soleil ou, au contraire, totalement à l’ombre.
De plus, chaque « grimpante » aura un endroit préféré. Si vous avez une remise à cacher, préférez un rosier liane ou une clématite des montagnes plutôt qu’une clématite hybride à grandes fleurs ou un rosier grimpant remontant qui sont plus adaptés pour une petite arche en vois.
En « couvre sol », prenez des vivaces ou des bulbes pour planter sous un arbre mais faites attention à votre choix quand vous effectuez un massif avec des plantes hautes car certaines plantes auront tendance à être envahissante et à conquérir tout votre massif.

Enfin, même si une plante est parfaitement adaptée au soleil, quand elle est jeune, elle sera plus fragile et nécessitera une plus grande attention et un arrosage plus fréquent.